Démarche artistique

Le sujet qui prédomine dans ma pratique artistique depuis déjà plus de vingt ans et qui est sous-jacent dans tous mes travaux plastiques est : LE TEMPS.

LE TEMPS QUI PASSE, LA VIE, LA MORT.

J’ai toujours été fascinée par l’histoire. La grande histoire : celle de l’humanité, mais aussi et surtout, la petite histoire, celle de l’arbre généalogique, celle de la dure vie Nord-Côtière du début des années mille neuf cent, celle des gens en général et celle de la vie de famille en particulier.

Une passion pour la photographie ancienne et l’album de famille m’a amenée à numériser des centaines de photographies afin de les utiliser dans mes travaux sous l’angle de l’archive photographique réactivée. Mon approche est donc dirigée vers l’aspect plus spécifique du «temps photographique» qui agit comme souvenir et/ou comme fiction.

Le but est de composer et d’organiser une juxtaposition d’images évocatrices, manipulées à l’aide de l’ordinateur, pour ensuite faire du sens en permettant une lecture séquentielle qui raconte une histoire.

Un aspect très important dans mon choix de la photographie comme médium artistique principal est bien cette notion de temps qui y est si fortement attachée. Le concept de temporalité (et tout ce qu’il évoque du processus linéaire du temps, de la naissance vers la mort) lié à la photographie est, dans ma démarche, plus important que le sujet en lui-même.

C’est le passage du temps évoqué de la vie de tel personnage, ou de tel objet qui est le centre autour duquel s’organise ma recherche.